Bienvenue

Ce séminaire s'est déroulé les 24-25 septembre 2015 à l'OSU Pytheas Marseille (bâtiment Oceanomed campus de Luminy)

Il s'adressait aux personnels qui sont amenés à gérer des données scientifiques produites par les laboratoires de recherche.

Les thèmes abordés ont été:

  • l'interopérabilité
  • la sécurisation
  • le traitement
  • la valorisation

Contexte

Les services informatiques des laboratoires de recherche et des OSU ont pour vocation et pour mission d'intervenir dans la gestion des données d'observations acquises sur le terrain.

Les interventions informatiques se situent à divers niveaux :

  • acquisition via des capteurs de terrains placés in situ,

  • transferts de données du capteur au serveurs

  • stockage de la donnée brute avec ses problématique d'accès (disponibilités), de formats, de sauvegarde et de sécurisation

  • analyses, exploration et corrections de données

  • valorisation : visualisation et interfaces graphiques , sélection et fourniture des données à des tiers

  • échanges de données et interopérabilité avec l'extérieur

Une gestion correcte de ces données implique des compétences diverses que doivent acquérir les informaticiens concernés (gestion de la géolocalisation, gestion de la donnée dans le temps, représentation graphique, bases de données, ...).

Par ailleurs nos laboratoires sont appelés de plus en plus à collaborer sur des programmes nationaux ou internationaux qui impliquent des échanges et de la mise à disposition de données. De ce fait il devient désormais primordial d'aborder les problématiques de la standardisation des échanges et des solutions techniques permettant l'interopérabilité des données. D'autant qu'un certain nombre de directives (INSPIRE au niveau européen), nous poussent à assurer l’interopérabilité entre les données pour faciliter la diffusion, la disponibilité, l'utilisation et la réutilisation des informations.

Des organismes comme l'OGC fournissent des standards ouverts accessibles et utilisables par tous dans le but de faciliter les échanges dans le domaine de la géomatique (formats de données et services) . Ces standards sont ensuite implémentés dans des applications et des bibliothèques de données, qui peuvent être libres ou non. Des normes (iso19139, iso19115) vont jusqu’à normaliser la représentation des métadonnées d'information géographique et définir le schéma requis pour décrire des informations géographiques et des services au moyen de métadonnées.

 

Personnes connectées : 1